Publié dans Lifestyle, Pilule & Sterilet DIU

Mon expérience avec le stérilet en cuivre, deux mois après la pose.

Hello! Aujourd’hui je viens vous livrer un témoignage suite à l’arrêt de ma pilule l’année dernière (j’ai écris un article sur mon experience avec cette contraception si ça vous interesse). Je suis passée au stérilet en cuivre, c’est une décision que je comptais prendre depuis bien un an, et en décembre 2019 j’ai enfin passé le cap.

Sachez que pour l’instant je suis plus que ravie de cette décision, mais j’aimerais revenir sur les effets que j’ai constaté sur mon corps depuis deux mois.

Mon gynécologue ne m’a pas vraiment conseillé de faire un sevrage de ma pilule (qui consiste à la prendre un jour sur deux pendant le mois qui précède l’arrêt de la pilule). C’est un professionnel qui je pense est tout à fait compétent (il a fait accoucher ma mère) mais je pense tout simplement qu’il n’était pas hyper renseigné sur le sujet ou qu’il ne considérait pas cette méthode nécessaire. Il a toujours été d’une grande bienveillance avec moi, il m’a toujours (plus ou moins) guidé dans mes choix, enfin dans l’ensemble il fut à l’écoute.

Stérilet DIU

La pose 

Ce fut très rapide mais je ne vais pas vous cacher que j’ai eu mal.. Mon gynéco n’a jamais été très « tendre » je trouve (mais bon en même temps ce n’est pas ce qu’on lui demande sinon ce serait chelou, mais quand même, un minimum syndical c’est pas de trop non plus) je me demande parfois si une femme n’aurait pas agi avec plus de douceur. Il m’a expliqué toutes les étapes donc aucun souci à signaler de ce côté là non plus (certaines femmes ne supportent pas d’être manipulés sans qu’on leur explique ce qui va se passer), dans l’ensemble je me demande si ce n’est pas mieux finalement que l’opération ait été « rapide » parce que clairement je n’aurais pas supporté une douleur pareille plus longtemps. Mais sachez que beaucoup de femmes ne sentent rien, ça dépend de chacune (et j’ai même l’impression qu’en majorité il y a peu de douleurs ressenties). Je vous conseille de prendre un anti douleur avant pour éviter ce désagrément (demandez à votre médecin/gynéco quel est le plus adapté).

Après la pose j’ai fait un mini malaise, j’avais une sorte de nausée et évidemment mal au ventre. Mon gynéco m’a fait m’allonger les jambes en l’air, j’ai pris un ibuprofène pour la douleur, au bout de 10min déjà ça allait mieux (mais quand on n’est pas bien ça dure une éternité). Je pense que ce mini malaise est lié au fait que je n’ai pas pris d’anti douleurs avant la pose. Je suis allée à la pharmacie juste après pour prendre des médicaments (Spasfon, ibuprofène et un pour protéger l’estomac) le pharmacien avait de la peine pour moi c’était drôle, j’arrivais à peine à parler..

Après ça mon mec m’a ramené à la maison en voiture, on s’est maté des séries le reste de l’aprèm car repos oblige mais le soir même j’avais déjà plus de forces et je suis allée à l’anniversaire d’une amie, ce qui prouve que j’étais déjà sur pieds (mais bon je n’ai pas fais la fête toute la nuit non plus hein). Sinon concernant les médicaments prescris pour les 3 jours qui ont suivi sachez que je n’ai pas vraiment respecté les doses indiquées. Mon mec m’a conseillé d’en prendre seulement si je ressentais une douleur à nouveau, c’est ce que j’ai fait et tout s’est bien passé (les médecins exagèrent je trouve des fois avec les doses). Surtout que je déteste prendre des médicaments, je n’en prends vraiment que quand je suis au bout du rouleau.

sterilet2

Crédit Photo: Elle.be

Les effets

Pertes de sang : Dans les semaines qui ont suivi j’ai eu plusieurs fois des saignements, comme des mini règles je dirais. Ce n’était pas forcement hyper contraignant puisque je n’avais pas spécialement de douleurs, mais du coup j’avais souvent une serviette lavable sur moi au cas où.

Acné : Rien à signaler à ce niveau-là, ma peau a quelques irrégularités mais c’est difficile de définir si c’est lié à l’arrêt de la pilule ou non.

Humeur : à ce niveau-là c’est la folie ! J’étais d’une humeur massacrante les deux mois précédant l’arrêt de ma pilule, je me réveillais énervée le matin, comme si j’avais des SPM qui perduraient entre chaque règles (l’enfer) et j’étais persuadée que c’était lié à ma pilule que visiblement je ne supportais plus. Je fus également convaincue en en parlant avec mes amies, puisqu’elles avaient des humeurs similaires. Depuis je me sens un peu comme libérée d’un poids, je ne sais pas si je peux dire que je me suis réapproprié mon corps puisque c’est une sensation assez subjective mais au moins j’ai la satisfaction de ne plus le pourrir avec quelque chose de chimique. Quand on passe au naturel du point de vue alimentaire et cosmétique, c’est un changement qui fait tout son sens. Après la pose en plus je me suis mise à lire « J’arrête la pilule » de Sabrina Debuscat et je peux vous dire que j’ai été choquée plus d’une fois pendant la lecture.. Je vous conseille ce livre si vous avez encore des doutes, croyez-moi qu’il va vous convaincre ! (Je vous conseille également le site j’arrête la pilule ou vous pouvez trouver pleins de témoignages et d’infos pratiques sur les alternatives)

Règles: J’ai dû faire connaissance avec un cycle bien abondant que je n’avais jamais vraiment expérimenté auparavant (avant la prise de pilule je n’étais pas vraiment réglée et pendant la prise mes cycles étaient relativement courts et peu abondants) et mes SPM étaient étranges, pas d’humeur massacrante comme d’habitude (ou alors très légère, pas de crises de larmes) mais plutôt une fatigue assez incommodante, qui m’a donné envie d’aller faire une sieste bien deux fois au boulot, et un besoin de sommeil plus important. Mais sinon à part ça rien à signaler !

regles-tampons_6231242

SPM & fatigue : Alors bizarrement j’ai constaté des SPM après mon cycle, j’ai vécu une sorte de mini déprime qui s’apparentait à ce que je vivais avant que mes règles arrivent. J’ai également eu quelques grosses crises de fatigues, elles étaient probablement liées au fait que j’ai perdu plus de sang que d’accoutumée, couplé au peu de lumière que l’on a en hiver. J’ai donc commencé une cure de spiruline ainsi qu’une prise de vitamines quotidienne.

Cheveux gras : J’ai clairement constaté que mes cheveux regraissaient beaucoup plus vite après la pose. Moi qui les lavais une fois par semaine auparavant, j’ai dû me résoudre à les laver plus souvent. Mais c’est quelque chose qui se régule facilement donc ce n’est pas bien grave.

La libération du stress de la pilule : Alors ça c’est quand même une charge mentale en moins il faut clairement le souligner. Fini le stress de « est-c’que je vais avoir assez de pilules pendant les vacances ? », « est-c’que le pharmacien va accepter de m’en vendre sans ordonnance car la mienne est périmée ? », « est-c’que je l’ai prise hier ? » breeef une libération mentale clairement que je suis bien contente de vivre enfin.

_______________________________________________________________

Voilà pour le bilan, je pense refaire un article de ce type si je constate d’autres effets positifs/négatifs, mais si ce n’est pas le cas rendez-vous dans un an pour un retour d’expérience concret. Si vous voulez d’autres retour d’expérience, je vous conseille les video de Shaker Maker sur le sujet ici &

Je finis là-dessus, n’hésitez pas à me partager votre expérience également, qu’elle soit bonne ou mauvaise c’est toujours bon à prendre !

Auteur :

Un melting pot de beauté naturelle, de lectures, d'écologie, de féminisme, de bonnes adresses et de reflexions!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s