Publié dans Lifestyle, Pilule & sterilet DIU, Pilule & Sterilet DIU

Un an de sterilet en cuivre, le bilan

Hello !

Aujourd’hui je vous retrouve pour un bilan, un an après avoir posé mon stérilet en cuivre, un an après avoir arrêté la pilule.

Cela fait également un an que j’ai lancé mon blog à peu près, et comme je vous le disais dans mon article bilan après un an de blogging, je constate que les articles liés à la contraception sont les plus lus de mon blog. Preuve étant que nous sommes nombreuses à souffrir de la pilule et que beaucoup cherchent des solutions plus naturelles et dénuées d’hormones comme ça a pu être mon cas.

Je vous renvoi vers mes deux premiers articles sur le sujet, un bilan après deux mois de pose et un bilan après 8 mois si vous voulez constater les effets sur mon corps tout au long de cette année.

Pas grand chose n’a changé depuis, je ne regrette toujours pas mon choix, je pense même que c’est l’une des décisions les plus sensées que j’ai pu prendre ces dernières années pour mon corps. Comme pour les précédents articles je vais faire un topo vis à vis des symptômes qui reviennent le plus après l’arrêt de la pilule et la pose du stérilet en cuivre :

Les effets secondaires

Perte de cheveux : Rien à signaler de ce coté là, j’ai toujours une chevelure de sirène (mais ma nature de cheveux aide peut-être)

Libido : Rien à signaler non plus, toujours au top depuis l’arrêt de la pilule !

Cycles réguliers/irréguliers : De ce coté là je pensais être enfin tranquille puisqu’au début de l’année mes cycles étaient irréguliers, et ils se sont régulés enfin au bout de 5 mois je dirais, mais à la rentrée j’ai encore eu droit à des cycles qui jouent au yoyo, fort heureusement ils se sont stabilisés de nouveau.

Douleurs de règles : Beaucoup de femmes sont effrayés par les cycles sous stérilet en cuivre qui peuvent se révéler plus longs et douloureux, sachez que ce n’est pas mon cas, j’ai certes quelques douleurs pendant les premiers jours, mais je les régule assez facilement avec quelques astuces, vous pouvez les retrouver dans cet article écrit par Biotenaturelle. Je me masse le ventre avec de l’huile de chanvre mélangé à de l’huile essentielle de basilic et je bois des infusions de feuilles de framboisier.

SPM (syndromes pré menstruels) : Ils sont toujours plus ou moins fort en fonction de mon état mental à ce moment là (ils s’amplifient lorsque j’ai une mauvaise nouvelle ou que je vis une situation de stress) et j’ai tendance à avoir de grosses fringales également (des envie de sucre, de chocolat, de trucs bien degueu du supermarché), ce qui n’aide pas l’acné qui arrive au même moment en général dont je vous parle juste après. Pendant mes prochains cycles je vous parlerais de la prise de magnésium et de valériane pour réguler mes humeurs et mes fringales, je vous ferais un retour sur l’efficacité de ces dernières.

Acné : Je ne m’en suis pas complètement débarrassée encore.. Je vous ai partagé la routine que j’ai mise en place, qui fonctionne toujours en soi mais j’ai encore quelques imperfections récalcitrantes sur le menton, surtout à l’arrivée de mes règles. Je pense tenter une cure de compléments alimentaire sur 3 mois à partir de janvier pour agir sur le long terme puisque jusqu’ici je n’ai fais que des cure d’1 ou 2 mois. Par contre j’ai constaté que mes imperfections étaient accentuées lorsque je mangeais des produits laitiers (que je ne mange plus au quotidien mais lorsque je retourne chez mes parents en France je ne peux pas m’empêcher de faire une descente de fromage et de baguette, et ce combo de gluten à gogo + produits laitiers, ma peau ne l’apprécie guère..) Je vous conseille donc de tenter un sevrage de produits laitiers et de gluten pendant une période pour voir si cela agit ou non sur vos imperfections. Évidemment la consommation de sucre excessive n’aide pas non plus.. Mais j’ai moi même du mal à réguler ça de mon côté si ce n’est de faire des gâteaux maison pour limiter la quantité ingéré puisque ceux que l’on achète tout fait en contiennent des quantités monstres.

Humeurs/ressentis : Comme j’ai pu le dire dans les précédents articles, la liberté mentale qu’apporte le stérilet en cuivre (ou toute contraception ne nécessitant pas une prise orale quotidienne) est incroyable. Des fois j’ai des flashback du stress que j’avais de prendre cette foutu pilule tous les jours et je suis plus qu’heureuse aujourd’hui de ne plus avoir à vivre ça. Peut-être que ce sera plus douloureux de sentir vos règles sous stérilet mais ne serais-ce que parce que ce sont de « vraies » règles (pas comme sous pilule) je préfère vivre ça. Même si évidemment je ne considère pas non plus que le stérilet soit la solution du siècle puisque toutes les femmes ne le supportent pas non plus et que ça reste un corps étranger à l’intérieur de notre corps. Mais au moins j’ai la satisfaction de ne plus prendre d’hormones et ça se passe pour l’instant très bien donc à l’heure actuelle je ne peux faire que des éloges à ce stérilet !

Conclusion :

Vous l’aurez compris pour moi le bilan est plus que positif. Je vous conseille de lire le livre de Sabrina Debusquat qui personnellement m’a largement conforté dans mon choix et si les essais ne vous branchent pas trop et que vous êtes plutôt branchées roman je vous recommande « Le chœur des femmes » de Martin Winckler qui fut l’une de mes plus belles lectures de cette année 2020.

Pour aller plus loin :

Je vous conseille de regarder la série de vidéos de Mybetterself sur le sujet ainsi que le groupe Facebook de Dearlobbies qui pourra vous aider si vous avez besoin de soutien/témoignages pour l’arrêt de votre pilule ou pour changer de contraceptions.  

J’espère que cet article aura pu vous aider, n’hésitez pas à partager vos témoignages également, ils sont nécessaires pour que la parole se libère sur ce sujet si tabou !

Auteur :

Un melting pot de beauté naturelle, de lectures, d'écologie, de féminisme, de bonnes adresses et de reflexions!

2 commentaires sur « Un an de sterilet en cuivre, le bilan »

  1. Merci pour cet article, il tombe à pique car je cherche une nouvelle contraception qui me donnera moins l’impression d’ingérer des hormones et surtout moins contraignante. Je réfléchissais de plus en plus à opter pour cette alternative et je songe vraiment à sauter le pas ! Je cours lire les bilans précédents ! 🙂

    J'aime

    1. Hello ! J’espère que ces différents articles pourront t’aider à y voir plus clair, je ne regrette vraiment pas d’avoir changé de contraception pour me détacher des hormones que j’ingérais depuis bien trop d’années 🙂 J’espère que tu trouvera la contraception qui te conviendra mieux !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s